Rechercher
  • Melanie Jackson

Bonne année du Buffle d'Or !

Chers amies et amis du Qi,

Franz Marc, « La Vache Jaune », 1911.

It’s Spring ! L’équinoxe de ce 20 mars signe le début officiel du printemps, alors que jonquilles et crocus chantent sa douce cantilène depuis un mois. Car c’est lors de la deuxième nouvelle lune après le nadir du solstice d’hiver que la symphonie du vivant commence par le balbutiement des premiers bourgeons. Toujours reliés à la nature, les anciens chinois ont choisi cet évènement énergétique céleste pour inaugurer le nouvel an chinois.


Le 12 février 2021, le calendrier chinois a inauguré l’année du Buffle d’Or. Deuxième animal du zodiac chinois, le bœuf nous invite labourer les champs dévastés par l’année du Rat. En lançant un nouveau cycle de douze ans, le Rat a tout chamboulé, mais parmi les décombres de la pestilence, il a semé des graines porteuses d’un renouveau profond.


Pour beaucoup, la sidération a ouvert une place au silence. Une conscience accrue y a germé, et le buffle nous appelle à la cultiver, à endosser le joug de la patience et l’attelage du travail assidu. Associé à l’élément terre à la sortie de l’hiver, le buffle tire sa lourde charrue avec détermination et générosité, œuvrant pour le bien commun.


En Inde, la vache est sacrée, et pour cause. Elle donne inlassablement d’elle-même pour « nourrir le vivre », ce principe du « Yang Sheng » au cœur de l’énergétique chinoise. Les bovidés se sacrifient dans le sens de « faire du sacré ». Lents, calmes et fiables, ils construisent pour le long-terme. Le buffle nous apprend à œuvrer dans la matière récalcitrante avec la foi des bâtisseurs des cathédrales pour un bien futur que nous ne verrons pas.


Animal Yin, le Buffle d’Or nous convie également au travail intérieur. Associé à l’élément métal en 2021, il nous incite à élaguer le superflu et éliminer le toxique. C’est l’année pour devenir conscient des tentations de perfectionnisme et des risques du surmenage afin de renoncer aux charges qui pèsent trop lourd. A l’instar du bœuf, mettons l’énergie ainsi libérée pour apprendre et transmettre, et pour se retrouver avec le cœur.


Que la beauté du printemps naissant nous rappelle que la vie fleurit toujours après le long hiver. Prenez-bien soin de vous…


Amitié,

Melanie


P.S. : Les bovidés adorent la musique ! Partageons l’harmonie avec eux :


P.S.S : Rendez-vous sur mon site www.voixetqigong.com pour les liens vers mes cours Zoom et les infos des stages d’été en présentiel, ainsi que sur le site d'Existence pour Chant et Qi Gong et Voix et Gestalt.


Deux places sont aussi disponibles dans mon groupe de Gestalt-thérapie analytique à Paris, un dimanche par mois. Me contacter par e-mail si vous êtes intéressé.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout