top of page
Rechercher
  • Melanie Jackson

Tableau du peintre allemand Franz Marc, né en1880 et tué près de Verdun en 1916.

2023 sautille sous le signe du Lapin Bleu-Noir. Le 4ème animal du zodiac chinois, le lapin est traditionnellement associé au printemps, au bois et à la terre. Cependant, dans le cycle des cinq éléments, le lapin de cette année est régie par l’eau, symbolisée par la couleur bleu-noir. L’eau accentue la nature intrinsèquement Yin du lapin et sa fluidité nous révèle comment contourner les obstacles en acceptant le changement. Spontané mais sage, le Lapin d’Eau nous invite à suivre le flot du moment présent.


Vif et doux à la fois, ce lapin harmonise l’élan et l’équilibre. Si l’année du tigre nous a sortis de l’hibernation avec un bond rugissant, le lapin attentif tempère sa vitalité printanière par une prudence qui évite les risques inconsidérés. Le lapin affectueux et fertile présage une croissance rapide. Agile et souple, il nous incite à sortir du terrier de nos habitudes pour humer le parfum du renouveau.


L’année du Lapin Bleu-Noir est un temps propice pour faire le vide et mettre de l’ordre, dedans et dehors. Lâchons les croyances vétustes et les relations toxiques pour nourrir nos aspirations authentiques. Dégageons l’espace et vidons les placards pour ne garder que ce qui nous ressemble et nous donne de la joie.


Que la compassion et la tendresse du lapin vous entourent tout au long de 2023 !


Amitié,

Melanie


En cadeau, quelques minutes de lapins ludiques (et musicales !) :

https://www.youtube.com/watch?v=MM4lJKfu5Mg

https://www.youtube.com/watch?v=BX1ljYx3g3k

https://www.youtube.com/watch?v=0hLnoNduXOM

  • Melanie Jackson

Merci à Charlotte Galloux pour son beau dessin du tigre @CharlotteGallouxArt

Chers amies et amis du Qi,


L’énergie du tigre d’eau a commencé à bondir le 1er février lors du nouvel an chinois. Cette fête millénaire célèbre les prémices du printemps, dont la verve créatrice est avivée cette année par ce félin en majesté, animal traditionnellement associé au printemps dans le zodiac chinois.


Au printemps, la terre tremble lorsque les graines s’éveillent et percent le sol endormi. Le tigre se réveille et rugit, et toute la nature résonne à son appel impérieux : « Bougeons-nous ! » Fini la torpeur et la stagnation, banni l’inertie en guise de cocooning. Le tigre puissant et audacieux nous rappelle que le renouveau exige le changement, et que tout changement est mouvement. Ce principe au cœur de la philosophie Taoïste est magistralement illustré par le mouvement yin-yang du Tai Ji : l’élan croissant de son ascension spirale nous incite à soigner ce mouvement de renouveau dès ses débuts afin d’assurer son épanouissement harmonieux.


Tout changement commence par un désir. Que voulons-nous, vraiment ? Devant le tigre, l’indécision est à bannir ! Le dynamisme et le courage du tigre, animal yang, incitent à l’action et confèrent une vision claire. Son ardeur crée une année propice pour mettre en œuvre les idées qui ont germé pendant le confinement et poser des jalons pour la prochaine décennie. Mais gare à l’impatience et à l’orgueil car le tigre impétueux est aussi synonyme d’agression et de conflits.


Heureusement, dans le cycle des cinq éléments, l’eau tempère le tigre cette année. Elément Yin par excellence, l’eau aidera à négocier les changements avec fluidité, à se réorienter devant les obstacles. Pour éviter les conflits, l’élément eau nous encourage à fluidifier le dialogue et à maintenir la discussion malgré nos différences. Son flux incessant permet d’éviter la polarisation en contemplant les deux côtés d’une situation avec ouverture et bienveillance.


Le tigre d’eau nous invite à puiser dans notre sagesse intérieure toute en osant ébranler le statu quo. L’équilibre du Qi Gong dynamique et de la présence silencieuse dans la méditation assise crée un socle pour agir et créer librement. Le tigre aime la liberté et dépérit en cage ! Faisons

sauter les cadenas et dansons dans la jungle fleurie !


Amitié,

Melanie


P.S. : Pour les stages à venir, je vous invite à consulter le calendrier sur mon site : www.voixetqigong.com

P.P.S. : Beauté des tigres sauvages :

https://www.youtube.com/watch?v=14oQPgef3vE





  • Melanie Jackson

Chers amies et amis du Qi,

Franz Marc, « La Vache Jaune », 1911.

It’s Spring ! L’équinoxe de ce 20 mars signe le début officiel du printemps, alors que jonquilles et crocus chantent sa douce cantilène depuis un mois. Car c’est lors de la deuxième nouvelle lune après le nadir du solstice d’hiver que la symphonie du vivant commence par le balbutiement des premiers bourgeons. Toujours reliés à la nature, les anciens chinois ont choisi cet évènement énergétique céleste pour inaugurer le nouvel an chinois.


Le 12 février 2021, le calendrier chinois a inauguré l’année du Buffle d’Or. Deuxième animal du zodiac chinois, le bœuf nous invite labourer les champs dévastés par l’année du Rat. En lançant un nouveau cycle de douze ans, le Rat a tout chamboulé, mais parmi les décombres de la pestilence, il a semé des graines porteuses d’un renouveau profond.


Pour beaucoup, la sidération a ouvert une place au silence. Une conscience accrue y a germé, et le buffle nous appelle à la cultiver, à endosser le joug de la patience et l’attelage du travail assidu. Associé à l’élément terre à la sortie de l’hiver, le buffle tire sa lourde charrue avec détermination et générosité, œuvrant pour le bien commun.


En Inde, la vache est sacrée, et pour cause. Elle donne inlassablement d’elle-même pour « nourrir le vivre », ce principe du « Yang Sheng » au cœur de l’énergétique chinoise. Les bovidés se sacrifient dans le sens de « faire du sacré ». Lents, calmes et fiables, ils construisent pour le long-terme. Le buffle nous apprend à œuvrer dans la matière récalcitrante avec la foi des bâtisseurs des cathédrales pour un bien futur que nous ne verrons pas.


Animal Yin, le Buffle d’Or nous convie également au travail intérieur. Associé à l’élément métal en 2021, il nous incite à élaguer le superflu et éliminer le toxique. C’est l’année pour devenir conscient des tentations de perfectionnisme et des risques du surmenage afin de renoncer aux charges qui pèsent trop lourd. A l’instar du bœuf, mettons l’énergie ainsi libérée pour apprendre et transmettre, et pour se retrouver avec le cœur.


Que la beauté du printemps naissant nous rappelle que la vie fleurit toujours après le long hiver. Prenez-bien soin de vous…


Amitié,

Melanie


P.S. : Les bovidés adorent la musique ! Partageons l’harmonie avec eux :


P.S.S : Rendez-vous sur mon site www.voixetqigong.com pour les liens vers mes cours Zoom et les infos des stages d’été en présentiel, ainsi que sur le site d'Existence pour Chant et Qi Gong et Voix et Gestalt.


Deux places sont aussi disponibles dans mon groupe de Gestalt-thérapie analytique à Paris, un dimanche par mois. Me contacter par e-mail si vous êtes intéressé.

bottom of page